Mon parcours…

Quand je n’étais pas plus haute que 3 pommes, j’adorais écouter des contes et des légendes et j’inventais des histoires. Je plongeais dans mon imagination et arrivait dans un endroit secret que j’appelais « la Caverne aux histoires ». C’était un endroit magique ; il y avait plein de petites lumières qui scintillaient comme des milliers d’étoiles sur les parois et les histoires étaient là, quelques fois une peu cachées. Dans ces histoires toutes les choses de la nature parlaient : le vent, les arbres, les étoiles, les animaux…

Quand je sortais de « la cavernes aux histoires » je dessinais tout ce que j’y avais vu et puis je partais jouer avec ma chienne dans la forêt ou j’allais au centre équestre m’occuper des poneys après mon cours d’équitation… Bien sûr, vous imaginez bien que ma chienne, les arbres de la forêt et les poneys parlaient à cette époque ! Les grandes personnes disaient que je rêvassais. Et puis moi aussi j’ai grandit, je rêvassais de moins en moins. Il fallait faire des choses de grands, tant et si bien qu’un jour j’ai oublié le chemin de la « Caverne aux histoires ». J’ai même oublié qu’elle existait quelque part…

J’ai continué de grandir, mon parcours professionnel a pris la forme des chevaux et des arts graphiques. Sortie d’un bac Arts Appliqués j’ai validé un diplôme d’Éducateur Sportif dans les activités équestres. Le fond était apprendre, découvrir, créer, partager, transmettre.

J’ai navigué dans le milieu équestre en tant que monitrice d’équitation pendant une dizaine d’années. Les chevaux ont été de formidables guides et mes cavaliers ( petits et grands ) d’excellents enseignants ! Grâce à eux je me suis intéressée à la bio mécanique, à l’éthologie, à la pédagogie et à la psychologie.

Puis j’ai créé une micro entreprise proposant l’animation d’événementiel et des promenades en « calèche »: une véritable aventure avec Roufl mon compagnon équin, un grand cheval de trait et quelques amies toujours partantes pour des sorties en attelage. pendant une dizaine d’années, nous avons emmené des passagers en voyage dans une bulle intemporelle, au rythme paisible du pas de Roufl. Par contraste cela m’a permis de voir la vitesse folle à laquelle nous entraine le « monde moderne ». Si la lenteur est un art, avec humour, je dirai que Roufl en est l’incarnation ! Par respect pour son rythme, j’avais appris à ralentir lorsque j’étais à ses côtés et dès que je m’en éloignais, par réflexe, je rattrapais la vitesse folle à laquelle nous entraine le « monde moderne ».

Un jour, c’est mon corps qui m’a dit de ralentir… il me l’avait déjà dit quelques fois… je n’avais pas écouté : le monde continuait de tourner et moi je ne pouvais plus marcher. Exit la carrière équestre. Ce stop inopiné a rouvert grand la porte à une sensibilité que je vivais à l’époque avec difficulté. Fatiguée de lutter, j’ai accueilli. J’étais alors maman d’un petit garçon de 4 ans qui débordait d’énergie et d’imagination.

Un matin, mon fils m’a demandé de lui raconter un histoire. Mais pas les histoires de ses livres qu’il connaissait déjà toutes par cœur. C’est grâce à lui que je me suis souvenue de la « caverne aux histoires ». Il m’a fallu quelques jours en retrouver le chemin. Je me suis un peu perdue en route. Un matin j’ai reconnu la cascade qui cachait son entrée secrète, je l’ai traversé heureuse de retrouver l’imagination et la créativité que j’avais caché de l’autre côté.

J’ai repris mes crayons et mes cahiers. Durant ma convalescence, j’ai recommencé à écrire et dessiner ce que je voyais dans la « caverne aux histoires » ; laissant toute la place à ma sensibilité pour créer, partager et transmettre tout en continuant à apprendre et à découvrir.

Maintenant

J’illustre par mes dessins ce que je perçois sur le chemin de la Vie, je conte les contes de la « caverne aux histoires », je prête ma voix aux chants qui vibrent partout au sein du vaste monde ; je partage le lien entre le visible et l’invisible et je suis là, disponible, pour aider à voir les Portes, le Champ des possibles, qui ramènent à la liberté d’être juste soi-même.

Au plaisir de vous rencontrer sur le Chemin,

Sophie

Toutes ces magnifiques photos sont les œuvres de Anne Courvoisier, globe-trotteuse et plongeuse invétérée qui ramène de ses voyages ces merveilleux paysages.

pour en voir plus c’est ici